ETUDE PHYTOEPURATION

Dans tout dispositif d'assainissement, l'épuration de l'eau est réalisée par l'action de bactéries dans le sol, sur un substrat ou sur les racines de plantes, dans le dernier cas, c'est ce que l'on nomme la phytoépuration.

La phytoépuration, c'est l'épuration de nos eaux usées par des bactéries fixées sur les racines de plantes aquatiques ou semi-aquatiques. Les zones humides marécageuses constituent des zones tampons permettant la dégradation de la pollution (les interfaces eau/terre et terre/air sont des milieux propices au développement et à la multiplication de la flore bactérienne). Un système de phytoépuration est un peu la reconstitution d'une petite zone humide.

Le principe de la phytoépuration est de reconstituer ces milieux humides propices à la dégradation de la pollution. D'une manière générale, dans un dispositif de phytoépuration, les effluents passent dans des filtres remplis de granulats et plantés d'espèces semi-aquatiques. L'action des plantes est essentiellement de fournir un support aux décomposeurs.

Le principe de base du modèle de phytoépuration que nous proposons est l'utilisation de toilette sèche et l'épuration des eaux ménagères (et des urines) par les filtres plantés.

 

DEVIS GRATUIT

Plus d'informations? Cliquez sur les liens ci-dessous:

Les étapes de la phytoépuration

La réglementation